Les Bouquins du Lapin

Sombres Cachots & Lézards-Géants

Première édition

Sombres Cachots & Lézards-Géants est un vieux titre. C'est le jeu-maison sur lequel j'ai fait ma dernière campagne du deuxième millénaire, avant la sortie de la troisième édition de D&D. La version que vous trouverez ici n'a rien en commun avec celle de 1998, dont j'ai de toute façon perdu les fichiers.

L'idée m'est venue en lisant Playing at the World, sur l'histoire du développement de la toute première édition de D&D, qu'on appelait pas encore "Originale" et sur sa réception. Une remarque qui revient souvent chez les critiques est la longueur des règles et le langage obcurs dans lequel elles sont rédigées.

Non, je n'ai pas décidé d'écrire un rétro-clone de OD&D. Ils ne manquent pas. Non, j'ai voulu voir ce qu'on pouvait mettre en une page, si un jeu de rôle d'exploration de donjons tenait en si peu de signes. Voici la réponse : uniquement les bases, avec un système se résumant aux six caractéristiques et c'est tout. Il me semble que ça doit pas mal marcher...


Deuxième édition

Hum, en une page, il manque encore plein de choses. Et en deux ? Il y aurait de la place pour quelques sorts et monstres de plus, et pour l'introduction des points de vie et des points de magie. Ah, et des règles minimalistes sur l'initiative, qui étaient absente de la première édition.


Troisième édition

La troisième édition, en quatre pages, est terminée. Sombres Cachots & Lézards Volants est une drôle d'expérience. D'habitude, quand j'écris, je sais où je vais. Là, non. Ma seule contrainte était le genre (un jeu à la donjon) et la pagination (1 page pour la première édition, puis on double à chaque itération).

Autre contrainte : je ne consulte pas les manuels de D&D à ma disposition pour écrire. Je travaille de mémoire, et j'invente le reste. C'est ce qui rend l'écriture de SC&LV si surprenante. Je sais d'où je pars, je ne sais jamais où je vais arriver. Par exemple, je comptais m'éloigner des caractéristiques et mettre l'accent sur des compétences génériques, mais finalement, je ne l'ai pas fait. (Je pense que cette idée conviendra mieux à Haubert, un autre projet en cours.)

Cette "surprise de l'auteur" est particulièrement présente dans les listes de monstres. Il y a plein de classiques, mais aussi des idées étranges que je mets sur le papier telle qu'elles me viennent, sans réfléchir. C'est ainsi que vous découvrirez dans cette édition la flaque mouvante...

Bref, bonne lecture !


Quatrième édition

La quatrième édition, en huit pages, n'est pas commencée. Je pense qu'il va être temps de faire des changements en profondeur dans le système, ou du moins dans sa présentation.








Retour à la page d'accueil